Louer ses livres sur internet

Le premier site de location de livres avec livraison par coursier !

Accueil / Actualités / Tous les évènements

évènements

Papotages exclusifs avec Caroline Rochet

07 Mai 2012 - Auteure du très jubilatoire : comment (ne pas) devenir parisien ?

On a bien ri à la lecture de ce livre, friand du 12ème degré et de l'auto-flagellation. Ah ! Si les Parisiens étaient tous aussi conscients de leurs petits travers...

Une bouffée d'humour à lire coincé dans une rame de métro malodorante en pleine heure de pointe, afin d'en percevoir le côté si subtilement « hype »...

Caroline Rochet se définie comme une "Journaliste exaltée à géométrie variable, (qui) travaille pour le magazine MARIE CLAIRE" voir son site.

Elle aime interviewer les personnalités les plus représentatives du microcosme parisien, il était temps que ce soit elle qui passe à la question...

©Anthony Oberst

 

- Quel genre de Parisienne êtes-vous ?

Je suis la Parisienne "cliché" que je décris sauf que, comme je suis un peu un super-héros, j'ai une double identité et dans la vraie vie je ne le suis pas tant que ça ! Mes parents sont provinciaux, je me suis mariée avec un Alsacien, finalement, je ne suis pas une vraie Parisienne !

- Faites votre test : quelle Parisienne sommeille en vous (p 169, 178) ?

A l'époque j'étais plutôt la "branchée malgré elle". Mais j'avoue que depuis que j'ai un enfant, je suis en train de devenir la "bobo mûre".

- Pourquoi avoir mis (ne pas) dans le titre ?

Au tout début c'était juste Comment devenir parisien, sauf que j'étais tellement méchante avec eux qu'on voyait pas le douzième degré qu'il y avait dans le texte, d'où le « ne pas » !

- Ils ont donc vraiment de gros défauts ?

Mais tout le monde en a ! Ils ne sont pas pires que les autres, je les ai juste pris pour cible. Mais ils sont tellement attachants, ils ont aussi tellement de qualités.

- Un détail choc qui fait 'provincial' au premier coup d'œil ?

C'est facile : faire quatre bises, et avoir du gel dans les cheveux. Là vous craignez...

- Un conseil pour survivre à Paris si on n’a pas gagné au loto : "tout coûte un rein à Paris"

Etre un odieux pique-assiette, squatter, profiter, s'incruster dans les évènements auxquels on est pas forcément invité, parce que là vous pouvez manger, boire du champagne, faire des rencontres sans dépenser un kopek. Il faut juste se tenir au courant des évènements !

- Les branchés disent que l'on ne peut plus faire la fête à Paris, que tout se passe à Londres ou à Berlin, cela vous inspire quoi ?

Mais c'est juste exaspérant ! Ce côté « c'est mieux ailleurs, moi je voyage et je connais la vie » est tellement irritant ! Mais c'est faux ! Il y a de quoi s'éclater tous les jours ici ! 

- Quel est votre « vrai village à vous » dans Paris ?

Depuis que j'ai un bébé j'ai été contrainte de déménager dans le XVe, oui je sais c'est horrible mais c'est « si agréable pour une vie de famille » (rires), mais le top du top c'est bien sûr le Marais, le cœur de la ville y bat. Il y a rien au-dessus.

- Si vous pouviez changer une chose à Paris ?

Les prix ! Je changerai les prix même avant la pollution ! Les loyers, la nourriture, les restaurants, on dirait une immense blague, mais non...

- On a vu qu'être Parisien c'est assez fatiguant, on se repose où en week-end ? Les lieux tendances pour être provincial ?

D'après les bobos, il y a pleins de villes qui se boboïsent et qui deviennent hyper tendances, en même temps ce n’est pas dans les endroits tendances qu'on se repose le plus ! Alors mon endroit pas tendance que j'affectionne particulièrement ? Le sud de la Bretagne...

 

©Zoé Kovacs

 

- Attention entre le sud de la Bretagne et le XVème : le serre-tête vous guette !

Mais non jamais ! J'y vais mais ce n’est pas moi en fait. Je vous rappelle que je suis un super-héros !

- Comme toute bonne Parisienne vous avez un projet, lequel ?

Mais évidemment : comme le livre c'est déjà fait, je fais partie de ceux qui ont comme projet de partir en province dans quelques années pour élever les enfants et faire totalement autre chose ! Sauf que je n’ai quand même pas envie d'ouvrir des chambres d'hôtes, il ne faut pas exagérer ! Je sais, je sais, je suis pas très crédible, mais pourtant j'y songe très sérieusement !

- Selon vous quel écrivain a le mieux écrit sur Paris ?

On est obligé de citer Zola, Balzac et Victor-Hugo pour le côté intemporel de Paris. Pour aujourd'hui, je pense à Alain Schiffres qui a écrit Les Parisiens, un essai qui m'a fait beaucoup rire à l'époque. 

- Pensez-vous que Chronobook a le potentiel pour devenir le « must have » ?

Mais carrément ! Les Parisiens ne vont pas à la bibliothèque enfin ! Parce que les livres sont vieux et sales. Et puis faire la queue, avoir une carte, se déplacer, tout ça est bien trop insupportable pour eux ! Alors qu'avec votre service, en deux clics recevoir les livres directement chez eux, c'est trop la classe !

 

 

A louer ici !

Si vous avez envie de rencontrer Caroline Rochet ou si vous aussi vous êtes un affreux pique-assiette, elle dédicacera son livre samedi 5 mai entre 17h et 19h à l'hôtel Citizen, canal St Martin. Il y aura du Prosecco et des mini-cupcakes de chez Chloé S !

 

 
Envoyer à un ami Imprimer Partager

Les commentaires des lecteurs

Votre commentaire

Identifiez vous en cliquant ici pour ne pas laisser votre message en anonyme

Saisissez ce code de sécurité : Recopiez le code